Parlons sexologie

Sexualité. Société.
Santé mentale et physique

Ce que nous faisons au Sofa Sexologique

Par Kanica Saphan

Qu’est-ce que nous entendons par “thérapie”? 

Il vous est sûrement arrivé de voir les termes suivants : thérapie, psychothérapie, relation d’aide, coaching, counselling, etc. 

À travers ce site, nous employons sur le site le terme “thérapie” au sens de l’usage familier qu’en fait le public, c’est-à-dire pour décrire la consultation d’une professionnelle afin d’aller mieux.

Nous ne sommes pas psychothérapeutes, ni psychologues spécialisées en sexualité, ni coach de relations. Nous sommes sexologues et nous faisons notre travail avec grande fierté.

Du grec ancien therapeutikos (« qui prend soin de »), ce que nous entendons par thérapie et ce que nous faisons inclut l’ensemble des interventions suivantes :

Les rencontres d’accompagnement

Elles visent à vous soutenir par des rencontres, qui peuvent être régulières ou ponctuelles, vous permettant de vous exprimer sur vos difficultés. Dans un tel cadre, la sexologue peut vous prodiguer des conseils ou vous faire des recommandations, mais il vous revient toujours de prendre vos propres décisions.

Les interventions de soutien

Elles visent à vous soutenir dans le but de maintenir et de consolider les acquis et les stratégies d’adaptation en ciblant les forces et les ressources dans le cadre de rencontres ou d’activités régulières ou ponctuelles. Cette intervention implique notamment de rassurer, de prodiguer des conseils et de fournir de l’information portant sur votre état ou encore sur la situation vécue.

Les interventions conjugales et familiales

Elle vise à promouvoir et à soutenir le fonctionnement optimal de votre couple ou de votre famille au moyen d’entretiens impliquant souvent l’ensemble de ses membres. Elle a pour but de changer des éléments du fonctionnement conjugal ou familial qui font obstacle à l’épanouissement de votre couple ou des membres de votre famille ou d’offrir aide et conseil afin de faire face aux difficultés de la vie courante.

L’éducation psychologique et sexologique

Elle vise un apprentissage par l’information et l’éducation de la personne. Elle peut être utilisée à toutes les étapes du processus de soins et de services. Il s’agit de l’enseignement de connaissances et d’habiletés spécifiques visant à maintenir et à améliorer l’autonomie ou la santé de la personne. Ces apprentissages sont personnalisés selon vos besoins et vos objectifs. Lorsque pertinent, nous abordons certaines thématiques sous un angle éducatif afin de permettre aux gens de relativiser et de mieux comprendre ce qui se passe dans leur vie affective et sexuelle, que ça soit en ce qui a trait aux différentes composantes de la sexualité, de la différence entre érotisme et pornographie, aux scripts sexuels, aux types d’érection, au fonctionnement sexuel (désir sexuel et réponse sexuelle), etc.

Le coaching

Il vise l’actualisation de votre potentiel, par le développement des talents, des ressources ou des habiletés. Le coaching s’adresse à une personne qui n’est ni en détresse ni en souffrance, mais qui exprime des besoins particuliers en matière de réalisation personnelle ou professionnelle.

Les interventions de crise

Elle consiste en une intervention immédiate, brève et directive qui se module selon le type de crise, les caractéristiques de la personne et celles de son entourage. Elle vise à stabiliser l’état de la personne ou de son environnement en lien avec la situation de crise. Ce type d’intervention peut impliquer l’exploration de la situation et l’estimation des conséquences possibles, par exemple, le potentiel de dangerosité, le risque suicidaire ou le risque de décompensation, le désamorçage, le soutien, l’enseignement de stratégies d’adaptation pour composer avec la situation vécue ainsi que l’orientation vers les services ou les soins les plus appropriés aux besoins.

Ce que nous ne faisons pas :

Nous ne sommes pas psychothérapeutes, et nous ne faisons pas de psychothérapie.

Au Québec, la psychothérapie est un acte protégé, et “psychothérapeute” est un titre protégé.

Pour qu’une intervention constitue de la psychothérapie, trois éléments doivent absolument être réunis simultanément.

Trois questions sont utiles pour savoir si nous sommes en présence de psychothérapie (ce qui n’est jamais le cas dans notre pratique).

Est-ce que l’intervention a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé? Réponse : oui, à priori toutes les interventions en santé mentale et relations humaines ont cette finalité. Dit autrement, nous aidons les gens à aller mieux.

Est-ce que l’intervention est offerte pour un trouble mental, des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique? Réponse : non, nos interventions ne ciblent jamais un diagnostic par exemple. Nous les prenons en compte, mais le plan d’intervention avec nos clients n’a pas comme objectif de travailler sur des troubles mentaux ou des perturbations comportementales. Certains clients ont un suivi avec un.e psychologue ou un.e psychiatre pour travailler directement ces enjeux, et nos clients travaillent avec nous d’autres objectifs reliés à leurs relations et à leur sexualité.

Est-ce que l’intervention est un traitement psychologique? Réponse : non, nous n’intervenons pas sur ce qui organise et régule le fonctionnement psychologique et mental de la personne.

Ce jargon est nébuleux pour la plupart des gens, et c’est normal. Dit plus simplement, nous ne nous concentrons pas sur le passé, mais plutôt sur l’ici et le maintenant. Nous écoutons, nous soutienons avec empathie, nous accompagnons, nous éduquons, nous explorons, nous confrontons, nous interprètons et nous aidons les gens à prendre conscience de certains aspects.

Nous sommes pleinement satisfaites de notre position en tant que sexologues et nous avons la chance, chaque semaine, de voir l’impact qu’il est possible d’avoir dans la vie des gens, sans exercer la psychothérapie. Soyez rassurés que lorsque nécessaire, nous réfèrons vers des gens qui sont mieux outillés pour vous aider.

Que ce soit avec nous ou avec une autre personne, notre but est de vous orienter vers la solution qui vous sera la plus bénéfique.

Sources:

Ordre des psychologues du Québec. Une formation pour mieux comprendre et reconnaître la psychothérapie. [Vidéo en ligne]. Récupéré de https://www.ordrepsy.qc.ca/formation-comprendre-et-reconnaitre-la-psychotherapie

Collaboration interprofessionnelle. (2018, mai). L’exercice de la psychothérapie et des interventions qui s’y apparentent. Récupéré ici

Collaboration interprofessionnelle. (s.d.). L’exercice de la psychothérapie et des interventions qui s’y apparentent. Où et comment tracer la ligne ? Récupéré ici

Collaboration interprofessionnelle. (s.d.). L’exercice de la psychothérapie et des interventions qui s’y apparentent. Outil d’aide à la décision pour la psychothérapie. Récupéré ici

Collaboration interprofessionnelle. (s.d.). L’exercice de la psychothérapie et des interventions qui s’y apparentent. Vignette clinique Ordre professionnel des sexologues du Québec. Récupéré ici