Vous avez des questions?

Le Sofa Sexologique répond
à toutes vos questions

FAQ

Les séances varient de 100 à 130$ dépendamment de votre sexologue.

La durée d’une thérapie est influencée par plusieurs facteurs :

-votre objectif

-votre implication dans le processus

-la complexité de votre situation

-les caractéristiques propres à vous et votre histoire

-le lien de confiance qui se développe entre vous et votre sexologue

-ainsi que d’autres facteurs

Pour cette raison, il est difficile, voire impossible, de savoir d’avance la durée d’une thérapie. Certaines personnes ont comme objectif d’avoir un soutien émotionnel général et sont satisfaites après quelques séances. D’autres personnes aimeraient parler d’une situation plus complexe qui a des origines plus profondes. En général, nous disons aux gens : “Si la solution était simple, vous l’auriez déjà trouvé par vous-même.”

Quelle est la fréquence optimale?

En règle générale, le plus efficace pour l’atteinte de vos objectifs en thérapie est d’avoir vos séances de manière régulière, chaque semaine, surtout au début. 

La fréquence diminue lorsque vous commencez à intégrer des acquis. La thérapie se termine lorsque vous maintenez ces acquis dans le temps et que vous vous sentez autonome. 

La fréquence des séances peut être ajustée selon votre budget et vos objectifs. Vous discuterez de ces aspects lors de la première séance avec votre sexologue.

Est-ce que mon problème se réglera en 3 séances?

En général, la thérapie sert à vous équiper avec des solutions qui vous suivront pour le reste de votre vie, donc si vous avez des objectifs en ce sens, sachez que consulter ne constitue pas une solution rapide. 

Ceci étant dit, certaines personnes vivent une situation hors norme ou une situation de crise et veulent être accompagnées, avoir du soutien émotionnel, durant cette période. Dans ce cas, des séances ponctuelles peuvent être appropriées. Ceci sera un autre aspect à aborder lors de votre première séance avec nous.

Voici la liste des motifs de consultation pour lesquels vous pouvez consulter les sexologues au Québec.

Volet 1 : Difficultés affectives et relationnelles

  • Dépendance affective
  • Difficulté amoureuse
  • Image corporelle
  • Jalousie
  • Manque de confiance ou d’estime de soi
  • Problème de communication
  • Relation extraconjugale, infidélité
  • Répétition de “patterns” (schémas, dynamiques)
  • Séparation, divorce, deuil, rupture
  • Stress, anxiété de performance
  • Trouble de l’intimité
  • Violence conjugale
  • Stress post-traumatique
  • Etc.

Volet 2 : Difficultés sexuelles et relationnelles reliées à la santé

  • Grossesse, infertilité, avortement
  • Handicap
  • Impact des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)
  • Maladie ou chirurgie ayant des conséquences sur la sexualité (ex: arthrite, cancer, diabète)
  • Ménopause, andropause
  • Problème gynécologique ou urologique
  • Puberté, questionnement sur le développement psychosexuel
  • Trouble lié à la santé mentale, à la déficience intellectuelle
  • Etc.

Volet 3 : Difficultés sexuelles

  • Agression sexuelle (personne qui commet l’agression sexuelle/victime)
  • Compulsion sexuelle
  • Dégoût de la sexualité
  • Dépendance sexuelle
  • Douleur à la pénétration
  • Exhibitionnisme/voyeurisme
  • Fétichisme
  • Trouble de l’éjaculation
  • Trouble de l’érection
  • Trouble de l’orgasme
  • Trouble du désir sexuel
  • Questionnement sur l’identité sexuelle
  • Questionnement sur l’orientation sexuelle
  • Etc.

La thérapie est un processus différent des traitements médicaux ou des autres services comme une clinique dentaire ou un garagiste, car vous n’êtes pas en mode passif pendant que les professionnels font leur travail. 

La thérapie ne consiste pas à votre sexologue qui vous dit quoi faire. Il s’agit plutôt d’une collaboration active entre vous et votre sexologue. 

Puisque changer vos comportements est difficile, la pratique est importante. Les “devoirs” ne sont pas toujours spécifiques et n’incluent pas nécessairement papier et crayon. Il s’agit plutôt de pratiquer avec un esprit ouvert et sans jugement les choses suggérées et discutées avec votre sexologue. Il est important de rester attentif entre les séances aux enjeux et aux thèmes travaillés en thérapie. 

Autrement dit, ce qui est attendu de vous est que vous pratiquiez activement les suggestions de votre thérapeute, car plus vous serez investi, plus les changements seront observables.

Vous allez payer directement votre sexologue, pour ensuite faire la demande de remboursement à votre compagnie muni de votre reçu. 

À vous de vérifier si vos assurances couvrent l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ). 

Nous ne sommes pas psychologues, travailleuses sociales, ou psychothérapeutes. 

Si vos assurances ne couvrent pas, vous pourrez mettre toutes les factures dans vos frais médicaux lors de votre déclaration d’impôts.